Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Chien de protection des troupeaux

Chien de protection des troupeaux

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
Le Dauphiné Libéré

Le Dauphiné Libéré

Avec l’arrivée du loup dans notre département depuis 2018, les éleveurs de l’Yonne mettent en place des moyens pour protéger leur troupeau.

Le chien est un des moyens de protection utilisé et donc sa présence augmente sur notre territoire.

Les éleveurs intègrent les chiens de protection pour protéger leur troupeau face aux différents risques de prédation existants (loups, renards, corbeaux, chiens errants….).

 

Le travail du chien de protection est différent de celui du chien de conduite :

Le chien de conduite, rassemble et conduit le troupeau, sous les ordres de son maître.

Le chien de protection travaille en autonomie, jour et nuit dans le troupeau, prêt à éloigner les intrus qui présentent un danger.

 

Le chien de protection :

Le chien de protection est né et élevé au milieu des animaux. Il vit toute l’année dans les troupeaux lorsqu’ils sont au pâturage mais également en bergerie l’hiver, si les animaux rentrent en bâtiment. Le chiot développe alors un attachement fort avec les animaux du troupeau. Ces liens conditionnent le chien pour réagir à toute menace vis-à-vis du troupeau.

Les chiens de protection sont des chiens de travail et non des chiens de compagnie ! Leur mission est de dissuader tout intrus de rentrer dans le troupeau dont ils ont la garde. De par leur gabarit, ce sont des chiens dissuasifs mais leur efficacité vis-à-vis du prédateur n’est pas dépendante d’une quelconque agressivité ! Ils ne présentent aucun danger lorsqu’ils sont bien éduqués et lorsque la personne en face, adopte un comportement approprié.

 

Il existe différentes races de chien  de protection du troupeau.

En France, celui que l’on rencontre fréquemment est le Montagne des Pyrénées, appelé plus communément « patou ».

 

La conduite à suivre en cas de rencontre avec un chien de protection :

Si vous passez à proximité d’un troupeau protégé par un chien :

  • A l’approche du troupeau, RA-LEN-TI-SSEZ, voire arrêtez-vous, le temps que le chien vous identifie ;
  • Respectez la tranquillité du troupeau, ne l’approchez pas et ne rentrez pas  dans les parcs ;
  • Evitez de  surprendre le chien ;
  • N’essayez pas de caresser ou de nourrir les chiens ;  
  • Ne regardez pas le chien dans les yeux, ne criez pas, ne faites pas de gestes brusques, et ne partez surtout en courant : vous risquez d’inquiéter le chien ;
  • Si vous avez un bâton en main, ne le levez surtout pas, le chien prendrait ça comme une menace ;
  • A cheval ou en vélo, descendez et marchez à côté ;
  • Si vous avez un chien de compagnie, tenez-le en laisse pour l’empêcher de rentrer dans le parc  et éloignez-vous ;
  • Si vous avez des appréhensions, faites demi-tour.

La présence des chiens de protection dans nos régions est fortement liée à la présence du loup et à sa zone de vie qui s’agrandit, il faut donc apprendre à cohabiter avec eux sur les chemins et aux abords des pâtures.

Un chien de protection n’est pas considéré comme en état de divagation s’il est dans le cadre d’une action de garde ou de protection du troupeau, même s’il est hors de portée de voix de son maître ou éloigné de plus de 100 m (Art L211-23 code rural)

Des informations sont disponibles sur le site de la DREAL Auvergne Rhône-Alpes.

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/mission-loup-r1323.html

 

Contact : Catherine BONIN

Tél : 03 86 34 23 41 - 06 88 63 22 18

c.bonin@yonne.chambagri.fr