Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) : niveau de risque « élevé »

Influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) : niveau de risque « élevé »

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

D'après un arrêté paru au Journal officiel le 5 novembre, le niveau de risque pour l'influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) passe à « élevé » dans tout le territoire métropolitain.

. Cette décision est prise au vu de la progression rapide du virus en Europe par le ministre de l'Agriculture. Il relate : «depuis le début du mois d’août, 130 cas ou foyers d’influenza aviaire ont été détectés dans la faune sauvage ou dans des élevages en Europe». L'Allemagne est particulièrement touchée ainsi que les Pays-Bas et l’Italie. La France, elle, compte trois cas en basses-cours. Au-delà du renforcement des dispositifs de gestion de crise, cette élévation du niveau de risque implique notamment :

·         mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours (désormais sans dérogation possible pour les petits élevages). (détails en annexe de l’Arrêté du 29 septembre 2021 à consulter ICI);

·         surveillance quotidienne renforcée et déclaration sans délai au vétérinaire sanitaire tout comportement anormal et tout signe de maladie (cf. Arrêté du 16 mars 2016 à consulter ICI).

·         interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés ;

·         déclaration des mouvements de volailles par voie électronique sous 48H ;

·         dépistage des PAG sous 72H en ZRD (10 jours en ZRP ou reste du territoire) ;

·         limitation des visites en élevage et désinfection des véhicules en entrée ET sortie pour les ZRD

·         conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d'appelants ;

·         interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France jusqu’au 31 mars ;

·         vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

 

Attention, les éleveurs ont 1 semaine pour rendre effective la mise à l’abri.