Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'auto combustion des fourrages, un phénomène bien connu

L'auto combustion des fourrages, un phénomène bien connu

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Cette année, surveillance absolue !

 

 

 

 

 

 

 

Comment ?

  • Il s'agit d'une fermentation des fourrages qui engendre une élévation de température.

 

Pourquoi cette fermentation ?

  • Le taux d'humidité des fourrages le jour de la récolte, la teneur en sucre et la densité des bottes sont 3 facteurs favorisant la fermentation.

 

Cette année, les sols étaient humides lors des récoltes, la dessication des fourrages était donc moins rapide.

Les récoltes plus tardives de l'année ne permettaient pas de faire des coupes spécifiques (1ère coupe, 2ème coupe, regain...).

Lors de la récolte, des très jeunes pousses (riches en sucre) étaient mélangées à des tiges plus anciennes déjà en phase de dessication (voir plus) ce qui peut également engendrer une fermentation.

Plus la densité des bottes est élevée plus le risque de fermentation est élevé.

 

Tableau des températures =>

(Source Arvalis)

 

Attention à partir de 65 - 70 °C, le simple fait de soulever les bottes peut entraîner un phénomène d'auto inflammation du fourrage.

Quelles que soient les températures constatées, prévoyez toujours de l'eau en quantité importante et durable avant de déplacer les bottes.

A partir de 60 - 65 °C, prévenez les sapeurs-pompiers, évacuez les animaux et le matériel avant de déplacer les bottes.