Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LE STATUT DES ABATTOIRS FERMIERS DE VOLAILLES REMIS EN QUESTION

LE STATUT DES ABATTOIRS FERMIERS DE VOLAILLES REMIS EN QUESTION

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Les Chambres d’Agriculture de mobilisent pour pérenniser le statut des Etablissements d’Abattage Non-Agréés dit « EANA » ou « tueries », et leur droit à découper et transformer les produits issus de l’abattage.

Depuis 2006, le Paquet Hygiène Européen donne droit à une dérogation pour la découpe et la transformation par les EANA des produits issus de l’abattage.


Aujourd’hui, dans le cadre de la révision du règlement CE n° 853/2004, la commission européenne envisage la suppression de la dérogation aux abattoirs fermier de volailles situés sur les exploitations agricoles (Etablissements d’abattage non agréées de transformer ou de découper, plutôt connu sous le nom de tuerie) les produits issus de ces abattages. La dérogation jusque-là autorisée chaque année, pourrait s’arrêter à partir du 31 décembre 2020.
Par connaissance du terrain, les Chambres d’Agriculture se mobilisent et ont réussi à donner une estimation des données relatives à ces structures pour les soutenir et faire perdurer cette dérogation mais il est nécessaire de préciser certaines données par une enquête qualitative détaillée, menée en partenariat avec la DDCSPP.


Agriculteurs et agricultrices qui possédez un Etablissement d’Abattage Non agréé de volailles ou palmipèdes ou lapins, répondez à cette enquête avant le 30 septembre afin de pérenniser les droits de votre structure


  http://enquetes.ac-sg.agriculture.gouv.fr/index.php/329447?lang=fr


Pour plus d’informations et pour signaler que vous êtes dans ce cas :

contacter notre conseillère en Diversification Clémence GUILLAUMET au 03.86.93.40.20 ou par mail : clemence.guillaumet@nievre.chambagri.fr