Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Plan de relance : des informations au compte goutte, qui n’empechent pas de se préparer

Plan de relance : des informations au compte goutte, qui n’empechent pas de se préparer

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le Ministère de l’agriculture a lancé la déclinaison agricole du plan de relance début octobre. Les contours de la plupart des dispositifs sont encore flous car l’Etat va, selon les cas encore à préciser, utiliser les dispositifs existants (appels à projets ADEME, France AGRIMER, CASDAR), des lignes budgétaires du Ministère de l’agriculture ou en confier la gestion aux Régions dans le cadre des PDR (les mesures d’aides aux investissements des exploitations entrent habituellement dans ce cadre). Une veille sur ces dispositifs est importante pour saisir les bonnes opportunités.


Les mesures du volet agricole couvrent plusieurs thématiques, gérées par les services « entreprise » du ministère :

1. accélerer la transition écologique
2. stratégie nationale pour les protéines végétales
3. modernisation, sécurité alimentaire et bien-être animal
4. renouvellement des agroéquipements nécessaires à la transition agroécologique et au changement climatique
5. aider la forêt à s'adapter au changement climatique.

D’autres sont prises en charge par les services « alimentation » du Ministère de l’agriculture :

1. Développer une alimentation saine, sûre, durable, de qualité et locale dans les cantines scolaires des petites communes (cf. plan de soutien aux cantines scolaires des petites communes)
2. Structurer les filières locales grâce aux projets alimentaires territoriaux (partenariat État/Collectivité au service des PAT)
3. Favoriser le développement de jardins partagés et de l'agriculture urbaine
4. Donner accès à tous à une alimentation locale et solidaire (paniers fraicheur)
5. Lancement d'une campagne de communication pour promouvoir les métiers de l'agriculture, de l'IAA, des forestiers en complément de l'Aventure du Vivant et en lien avec les conseils régionaux et les professionnels
6. Prise en charge des animaux abandonnés

Quelques fiches actions font l’objet de précisions sur le site dédié du Ministère de l’économie. Voir l’extrait

L’ensemble de ces dispositifs étant encore en cours de discussions, nous vous invitons à rester en veille, certaines informations devant être réactualisées et complétées dans les prochaines semaines.

Renseignements :

Chambre d'agriculture de Haute-Saône
Philippe BOULIER
03.84.77.14.58