Vous êtes ici : Accueil > Formations > 71 > Comment intégrer un chien de protection dans son troupeau ?

71 > Comment intégrer un chien de protection dans son troupeau ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Nouveau


L’introduction d’un chien de protection dans son troupeau n’est pas un acte banal, cela nécessite une réflexion approfondie pour connaître ses attentes en terme de protection et cibler le moment idéal pour faire l’acquisition d’un chiot.

Durée : 1 jour

Notre objectif

  • Comprendre le rôle et le comportement d’un chien de protection
  • Réfléchir et organiser l’introduction du chien de protection dans un troupeau  

 Contenu et méthodes pédagogiques

  • Différencier le chien de protection dans le troupeau par rapport au chien de conduite
  • Comprendre les différentes phases de protection
  • Les fondamentaux pour un bon dressage du chien sur la fixation au troupeau (choix du chiot, introduction dans le troupeau…)
  • Les qualités recherchées pour un chien de protection (attachement au troupeau, respect du troupeau et de l’homme…)
  • Observation du comportement du chien face à une intrusion dans le troupeau

Tarifs

Voir nos conditions générales de vente

Formation à venir

Je deviens l'expert dans l'organisation de ma paperasse

Et si j'économisais de l'énergie et réduisais ma facture en utilisant le photovoltaïque en autoconsommation ?

Vous êtes installé-e depuis un an et vous avez envie de vous donner les moyens de réussir. Cette journée est l’occasion de vérifier la cohérence de...

Pour acheter et appliquer des produits phytopharmaceutiques, à compter du 26 novembre 2015, vous devez disposer du certificat individuel.

Le semis direct, le travail minimal du sol entrent dans le champ de l’agriculture de conservation où la fertilité physique et organique du sol est au...

Cette formation vise à comprendre comment les facteurs SOLS et PRATIQUES agricoles déterminent le risque de transfert de molécules...

Vous avez un projet de stockage d’eau pour l’abreuvement de vos animaux, ou pour l’irrigation. Vous vous interrogez sur les démarches à ...

Duree

1 jour

Sessions

  • CA71 - 13 novembre 2020 à Saint Sernin du Bois

    Responsable du stage

    CDA71 Sylvie LACOUR - Assistante Elevage
    03 85 29 56 14
    slacour@remove-this.sl.chambagri.fr

    Aide régionale

    Que faire en cas d'attaque ?

    En cas d’attaque de grand canidé sur un troupeau, l’éleveur concerné doit informer immédiatement (au plus tard dans les 48 h) l’Office Français de la Biodiversité (OFB) au 06 20 78 94 77 pour qu’un agent vienne faire un constat.

    En attendant la réalisation du constat, dans la mesure du possible, l’éleveur doit :

    • tenter de localiser tous les cadavres,
    • isoler les animaux blessés du troupeau,
    • ne pas toucher aux indices sur le terrain (ne pas déplacer les victimes, sauf nécessité) ou conserver les indices déjà recueillis (protéger les victimes avec des sacs ou des bâches),
    • relever le numéro d’identification complet de chaque animal tué ou blessé.

    Prévenir la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire – Laurent SOLAS – lsolas@sl.chambagri.fr – 06 87 73 81 87 pour permettre de recenser les différentes attaques et accompagner l’éleveur dans ces différentes démarches.

    Comment mettre en place des moyens de protections pour son troupeau ?

    Cas des éleveurs ayant déjà subi des attaques :

    Une demande de mise à disposition de moyen de protection (filets électrique, effaroucheur…) doit être faite auprès de la DDT 71 (Madame Robin - bernadette.robin@saone-et-loire.gouv.fr -03 85 21 86 07).

    Cas des éleveurs n’ayant pas subi d’attaque et qui souhaitent mettre en place des mesures de protection :

    A ce jour les moyens de protection (filets, chien de protection,…) ne bénéficient d’aucune aide.

    Indemnisation des pertes :

    Un barème d’indemnisation des pertes est prévu et concerne :

    • Les animaux morts
    • Les animaux blessés
    • Un forfait pour les pertes indirectes

    Le montant des indemnisations est fixé par l’arrêté du 09 juillet 2019. Les dossiers d’indemnisation sont gérés par la DDT 71.